fbpx

Février tire à sa fin et, si vous êtes comme moi, l’envie de jouer dans la terre se fait de plus en plus sentir. Les jours rallongent, le Soleil se fait moins timide et on pense déjà à la planification de notre jardin! Sentez-vous l’air frais du printemps déjà sur vos joues?

Mon potager est pour moi une occasion d’être plus autonome dans la production de ma nourriture. L’achat local est de plus en plus promu partout, mais je pense également qu’il y a un bout de chemin à faire en autonomie. C’est certain, nos rythmes de vie effrénés ne nous le permettent pas toujours. Il faut alors voir ces formes d’autonomie comme un passe-temps. Pour moi, le jardin, c’est un vide-cerveau. Mes petits et gros tracas s’effacent ben vite quand je remarque mes premiers petits bourgeons sur mes tomates. Quand j’ai les doigts dans la terre, mon chat sur le dos qui ronronne comme un déjanté, je pense à rien. Je regarde les pousses pousser, les fleurs fleurir. L’idée de créer à la fois ma nourriture et celle de plein de petits animaux a quelque chose de vraiment gratifiant.

À chaque année, je me fais donc évidemment un plaisir fou à magasiner mes semences. Que ce soit pour faire de nouveaux essais ou continuer une recette gagnante, ça me prend toujours un bon lot de réflexion pour décider de ce qui sera au menu cet été. Je me fais même un plan à l’échelle pour tout organiser : la quantité, les plants à mettre ensemble ou à distancer, les fleurs à ajouter, les supports à monter. Oui, folle de même.

C’est également un beau moyen d’embellir nos balcons et notre terrain. Des agencements de légumes, d’herbes et de fleurs peuvent agrémenter vos plates-bandes tout aussi bien que des agencements strictement floraux, tout en vous nourrissant. En plus, la variété attire une bien plus grande quantité de pollinisateurs, pis eux, on les veut à tout prix dans notre camp!

Choisir les semences

Parfois, c’est un vrai casse-tête de choisir les bonnes semences. Entre la multitude de distributeurs, les variétés d’un seul et même produit et la qualité, parfois le choix est difficile. Au final, on finit par avoir plein de graines qu’on sait pas trop quoi faire avec, 4 variétés de carottes pis deux de tomates avec des concombres-ci pis des fèves-ça. Aussi, j’ai décidé de limiter mes choix : j’achète local et bio. Ces deux critères me permettent également d’avoir des semences adaptées à notre climat du Québec, dites rustiques

Les Fêtes des semences

Partout à travers le Québec et à chaque année, les fêtes des semences accueillent des milliers de visiteurs. Proposant une foule de ressources d’informations et de semences, cette activité annuelle a le mérite de mettre en valeur la biodiversité, la pollinisation durable, les semences biologiques et le patrimoine agricole. Agriculteurs et amateurs se rejoignent pour des conférences et des ateliers afin de partager leurs connaissances et leur passion envers la culture maraîchère.

Regardez où vous pouvez aller voir tout ça sur leur site Web.

La société des plantes

Basée à Kamouraska, la Société des plantes vous offre un large éventail de semences : plantes à fleurs, plantes ornementales, légumes-feuilles, légumes-racines et légumes-fruits se volent la vedette tour à tour à mesure que vous laissez défiler les produits sur votre écran. Parfaitement adaptées à notre climat nordique, ces semences sont produites dans l’esprit de conservation de la biodiversité mais également de la mémoire de notre patrimoine vivant. 

J’y prends mes semences depuis plusieurs années et j’ai toujours été satisfaite! Ils sont d’ailleurs présents à la fête des semences à Québec en fin de semaine. Leur boutique en ligne est une vraie mine d’or. Toutes les semences y sont décrites selon leur type et leur usage! Il y a tellement de variété, vous pouvez être certain de trouver ce que vous cherchez!

Les jardins de l’Écoumène

Directement sur la première page Web des jardins de l’Écoumène, vous avez droit à un calendrier des semences: l’outil numéro un à avoir dans sa poche quand on veut commencer les semis. Les jardins produit bon nombre de semences biologiques, qu’il distribue à travers la province depuis 2001. De l’amarante aux carottes, vous aurez amplement de choix pour sélectionner vos futures plantations. Ils seront présents aux fêtes des semences dans plusieurs villes! Vous pouvez également acheter en ligne.

Sinon, avez-vous d’autres endroits où vous aimez aller chercher vos graines? Avez-vous le courage de commencer vos semis à l’intérieur?

Bonne planif!

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?